2 jours à Tentena

Tentena est souvent le stop des voyageurs voulant rejoindre les îles Togian depuis Rantepao.

De fait, étant donné qu’il faut plus de 24 de route pour se prélasser sur les îles paradisiaques… beaucoup préfèrent ajouter une escale à Tentena qui n’est qu’à 14h de bus…

Une journée de bus interminable

Notre bus vient nous chercher vers 08h00 à notre hôtel. Nous quittons donc cette magnifique région.

Là, changement de décor radical… exit le bus plus que moderne et bonjour (re-bonjour) le bus à la népalaise (Nico préfère dire à la bolivienne). Comprenez par là qu’une banquette de deux places n’est pensée pour que deux enfants puissent s’asseoir. Du coup, vive la proximité !

Il s’arrête toutes les 20 min et ce, durant une durée indéterminée, pour charger sac de riz, scooter, et accessoirement des locaux. Ajoutons à cela, une musique d’ambiance à la Julio Inglesias à fond les ballons (sinon ça ne serait pas drôle) … Ces 14h de bus mais que c’était long !

A 22h, nous arrivons à notre hôtel à Tentena.

Tentena, la ville de pêcheur !

Bon, faut se l’avouer, cette ville, c’est un peu notre fail de notre voyage à Sulawesi (enfin pour le moment). Il n’y a pas grand-chose à faire et nous n’avons pas trouvé les gens très sympathiques, enfin, surtout les gens de notre hôtel.

Fatigués de notre longue journée de transport de la veille, nous décidons de nous reposer. Au programme, un peu de « Dark *» et du montage vidéo.

* Si vous ne l’avez pas encore vue, foncez malheureux !

Plus ou moins, reposés, le lendemain, nous décidons de louer un scooter pour aller admirer les cascades Saluopa.

Le gars de l’hôtel (un certain Kim), nous annonce 120.000 roupies pour la journée. Nous avions lu que c’était normalement 100.000 et même un taximan nous le confirme mais il ne veut rien entendre. On essaye même de réduire le prix puisque nous ne le voulions qu’une demi-journée. Mais, encore, une fois, c’est non. Déjà là, on ne le sent pas trop ce gars -là.

Tant pis, Nico décide d’aller en chercher dans le « village ». Il va d’abord à l’hôtel Victory mais ils sont déjà tous loués. On lui conseille un autre endroit. Au bout d’un moment, il tombe sur un local qui lui loue son scooter pour seulement 70.000 roupies (essence inclus). On a gagné 50.000 que le Kim ne pourra pas se mettre dans sa poche.

Les cascades se trouvent à 20 min de route. Le chemin n’est pas compliqué. Arrivés sur place, nous devons payer un droit d’entrée (spécial touristes) de 20.000 roupies.

Au bout de quelques minutes à pied, nous tombons au pied de ces magnifiques cascades. Longues de plusieurs étapes, elles sont vraiment impressionnantes. Après les avoir admirées en long en large et en travers (et après les séances photos avec les locaux), nous décidons de nous arrêter manger sur le chemin du retour à pied.

Et, là, nous sommes servis comme des rois. Un Nasi Goreng de malatttt’. Bref, le bidou nous en remercie encore !

Malheureusement, comme on ne peut pas tout avoir, il se met à bien pleuvoir. Du coup, nous rentrons à notre hôtel. Entre deux éclaircies, Nico ira visiter une grotte mortuaire dans le même style que celles à Rantepao.

Comme nous devenons vraiment poisseux, aujourd’hui, tous les restos sont fermés puisqu’ils fêtent leur « Thanskiving » (on n’a demandé à ce cher Kim, ce que c’était mais il n’a pas su nous répondre). Sa femme aura pitié de nous et nous donnera du riz pour souper.

En route vers Ampana

Après un break de deux jours, il est temps de reprendre la route pour rejoindre les îles Togian. Encore poisseux, nous n’avons pas trouvé un autre moyen que de passer par Kim pour booker notre transport. Il nous assure qu’il a tout organisé jusqu’à Ampana…

Steph essaye de faire baisser les prix puisqu’ils ne correspondent pas à ce qu’on avait vu. Il nous lâche que depuis l’année dernière, tout a augmenté (mes nouilles en couleurs, oui !). Lorsque notre voiture partagée arrive (enfin si on peut appeler ça une voiture), le conducteur nous presse de payer pour donner 50.000 à ce *** de Kim. En mode dealer de drogue. Déjà, là, on est énervés. Nous nous sommes faits eu !

Surtout que ce *** de Kim nous avait bien dit que nous ne serions que 4 qu’on aura bien de la place pour nos jambes et blablabla… Grosse foutaise, ouais !

Nous étions 11 aussi serrés que possible ! Arrivés à Poso au bout de 2h, là, encore, le conducteur nous dépose à la station de bus devant ses amis.

On nous lâche que le bus pour Ampana n’arrive que dans 4h….

« Euh, y a un caillou dans le pâté ! »

Mais, si nous voulons, nous pouvons prendre une voiture privée pour 600.000 roupies.

« Ce n’est pas un caillou mais un rocher ! »

Steph commence à s’énerver et à expliquer que ce prix-là, c’était déjà celui annoncé depuis Tentena. On fait mine de s’en aller (enfin Steph voulait vraiment partir). Puis là, bizarrement, le lift n’est qu’à 240.000 roupies. Faisons nos calculs, le prix du bus est à 100.000/pers. (oui là aussi, les prix sont gonflés). On se dit qu’on ne perd « que » 40.000. Nous acceptons en sachant bien qu’on se fait largement avoir !

Mais ça, mes amis, ce n’était pas le pire !

Nous rencontrons notre chauffeur…

Alors, là, nous n’étions pas prêts ! 3h de route avec de la techno au maximum (même avec des boules quies, on avait mal aux oreilles), vitesse min 100 km/h et respirant de la fumée de cigarette h24…

3h où nous avons failli mourir à chaque tournant. 3h de ***** !

Une fois à Ampana, il nous amène au port pour qu’on puisse prendre notre ticket. On tombe sur Miss Harbour. Oui, la même qui arnaque les touristes à tout va ! Nous lui disons qu’on sait qui elle est et ne voulons pas lui acheter de tickets. Elle téléphone à Eddy, notre contact au Marina Cottage. Il nous assure que c’est bon. On achète nos places pour rejoindre Poki Poki. Elle essaye de nous vendre tous nos déplacements sur les îles mais nous refusons.

Arrivés au Marina Cottage, notre hôtel pour la nuit, nous ne voulons plus rien savoir !

Les îles, ça se mérite !

Petits conseils

Vous l’aurez compris ! Nous vous conseillons fortement de ne pas vous rendre au Ue Datu Cottage à Tentena ! Le gérant, Kim, est un arnaqueur !!! Nous savons très bien que nous payons plus cher que les locaux mais là il a doublé le chiffre et n’a rien voulu entendre pour le scooter. Aussi, il n’est pas des plus sympathiques !

A Poso, il y a des collectivos qui vous amèneront à Ampana pour pas grand-chose. Demandez à votre chauffeur de ne pas vous déposer à la station de bus. C’est magouille et compagnie !

A Ampana, réservez vos tickets pour le ferry ou speedboat depuis votre hôtel et non au port ! Miss Harbour a le monopole sur tout !

Ne faites pas comme nous !

🏘️ : Nous avons logé au Ue datu Cottage. A EVITER ! Le proprio gonfle ses prix et ne veut rien entendre ! Petit déj médiocre et accueil middle.

🛵 : la location scooter chez un particulier : 70.000 rp (avec le plein).

🐾 : prix d'entrée de les cascades Saluopa : 20.000 rp/pers.

 
Pour le partage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *