Bardia National Park : comment s’y rendre ?

Au Népal, il existe deux parcs nationaux animaliers: Chitwan ou Bardia.

Vous pouvez y voir biches, éléphants sauvages, rihnocéros, crocodiles et, surtout, le tigre du Bengal.

Toutefois, Chitwan est plus touristique que Bardia compte tenu de son accessibilité. Beaucoup diront que Bardia est le Chitwan d’il y a 20 ans. C’est donc tout naturellement que notre choix s’est fixé sur le plus authentique.

Mais, nous ne savions pas que la route pour rejoindre Bardia est longue, très longue !

Comment se rendre au Bardia National Park ?

  • Depuis Katmandou

Il existe un bus faisant la liaison entre Katmandou et Bardia. Toutefois, beaucoup de locaux ne savent pas trop où le prendre. Pour plus de facilité, demandez des infos à une agence ou à votre hôtel.

Katmandou 👉 Bardia

Temps : 18h (min.)

Distance : 394 km

  • Depuis Pokhara

Alors sur le point, n’écoutez absolument pas le routard !!

Voici l’itinéraire à suivre pour se rendre à Bardia de Pokhara :

– Pokhara – Butwal

– Butwal – Bardia (il n’y a qu’un bus direct qui part à 8h).

Pokhara 👉 Bardia

Temps : 18h (min.)

Distance : 253 km

Nous le disions plus haut, il ne faut pas écouter le routard qui annonce qu’il y a un bus qui fait la liaison entre Lumbini et Bardia. C’est totalement faux ! Nous l’avons testé et nous avons dû retourner à Butwal pour reprendre un bus jusque Bardia. Par conséquent, nous avons raté le bus direct. Ceci nous aura permis (Oh joi ! Oh bonheur!) de prendre pas un bus local (non), pas deux bus locaux (non) mais sept bus !!!!!!

 

  • Bus local ou touristique ?

Il faut savoir qu’il n’existe (pas encore) de bus touristique pour se rendre à Bardia. Vous devrez vous familiariser avec les bus locaux. A noter qu’il n’est pas rare que les bus tombent en panne ou que quelque chose se casse durant le trajet. Vous devrez vous montrer très (très) patient durant vos différents trajets.

  • L’expérience du bus local.

“Tu sais quand tu montes dans un bus local népalais, pas quand tu y resors !”

Comme mentionné plus haut, les bus ne sont pas tout jeunes. Sur quasiment tous nos trajets, nous avons eu un tracas et avons dû accompagner le cher bus au garage (si, si).

Mis à part ce “léger” souci, nous pensons que les népalais sont nés sourds puisqu’ils mettent de la musique bollywood à fond dans le bus et ce durant TOUT le trajet !

Il y a un problème, monsieur le chauffeur ?

“N’oubliez pas vos boules Quies !”

Après les incidents, le bruit s’ajoute également le manque de confort (sinon, c’est pas assez marrant). Les banquettes de deux personnes ne sont en fait penser que pour une personne 1/2. Nous sommes très serrés et sans place pour les jambes.

Le combo est génial, non ?

Bon, heureusement qu’il y a les népalais pour adoucir l’expérience parce que oui, prendre un bus local pour se rendre à Bardia, c’est une sacrée expérience !

 

 
Pour le partage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *