Cusco, la vallée sacrée des Incas et une moto !

Après les montages, nous nous rendons tout droit vers l’histoire péruvienne !

“Mais, il y a encore des montagnes, tu sais ?”

“Bref….”

La ville de Cusco regorge d’activités. Il suffit de vous promener dans la ville pour vous faire happer toutes les 5 minutes.

Maintenant, tout a un prix (surtout au Pérou, on a envie de dire).

Les choix sont donc à faire !

P.S.: forcément, tout dépend du votre budget (for sur). 

Cusco/ Cuzco

Les deux ortographes sont correctes.

Cusco est tout de même située à 3400m d’altitude (c’est peu rien).

Elle était jadis la capitale des Incas.

Cette civilisation précolombienne (avant notre cher Christophe donc) a construit un empire qui sétend de la Colombie au Chili.

Toutefois, comme toute bonne chose a une fin, les Incas sont anéantis par les conquistadors espagnols.

Voici pour la petite histoire.

Doooonc, la ville est l’épicentre de cette culture souvent mystérieuse.

Outre cela, s’y balader est réellement top !

On a aimé ses ruelles (qui sont en nombres) et son ambiance (sans les happers de rue).

 

Là, encore, nous avons utilisé Googletrips pour nous diriger dans les rues. Mais, tout honnêtement, on a préféré se balader sans but.

On commence à s’habituer aux villes sud-américaines et leur codification.

La grand place se nomme la “Plaza des armas“. Elle est généralement assez belle et une cathédrale se joint à elle.

La Plaza des armas de Cusco

Ensuite, il y a quelques musées. Nous avons voulu faire celui destiné à la culture Inca.

Maissss, quand on y est rentré, il n’y avait pas grand chose. Donc, ce n’était pas pour cette fois.

Derrière la plaza des armas se situe le quartier San Blas.

C’est là que vous pourrez admirer le mieux l’architecture inca en vous perdant dans ses ruelles.

 

N’hésitez pas aussi à monter dans les hauteurs, cela permettra d’admirer la ville et d’être un peu au calme.

Nous pensons que pour apprécier véritablement cette ville, il faut sortir des sentiers battus. Pour cause, il y a énormement de touristes et cela se ressent sur TOUT.

Les prix sont doublés et il faut marchander assez sévère.

Pour ne pas trop se ruiner, nous avons mangé au marché pour 5 S/. le menu/pers.

Ce n’est pas de la haute gastronomie mais ça nourrit.

Aussi, vous ne serez qu’avec les locaux.

Le mercado central de Cusco

Vous voulez faire comme nous ?

🏘️ On a logé au UKUKUS Hostel.

Prix en dortoir (4 pers. mixed) : 23 S/.
Prix pour chambre privative : 70 S/.

Personnel au top. Douches chaudes. Bâtiment propre.

L'hostel est à 5 min. à pied du marché et à 10 du centre ville.

La vallée sacrée des Incas en moto ! 

Infos !

La vallée sacrée comprend les sites entre Pisac et Ollantaytambo. Les Incas ont précisément apprécié cette région de par la richesse géologique qu’elle offrait. De fait, il y a beaucoup de sources d’eau, le climat est propice aux cultures etc.

Quel boleto choisir ?

Toutefois, comme tout est business, les sites incas sont répartis en 2 billets nommés “boletos turisticos“.

Ils sont valables 2 jours consécutifs et coûtent 70 S/. par personne.

Le boleto (pour les sites proches de Cusco) Le boleto (pour les gros sites incas)
SacsayhuamanPisac
PukapukaraOllantaytambo
Q'enqoMoray
TambomachayChinchero

Bien sûr, vous pouvez acheter le boleto completo à 140 S/.

Nous avons choisi celui qui comprenaient les sites les plus éloignés de Cusco.

En tour oganisé ou en autonomie ?

Les tours sont nombreux pour visiter les sites. Même, il vous sera facile de voir TOUS les sites éloignés en une journée.

Seulement, nous avions envie de plus de liberté.

On avait lu dans différents blogs qu’il était possible de louer une moto.

Alors, on s’est dit “Porque no !”.

C’est donc avec notre moto 150cc. (au grand dam de Nico), qu’on ira à l’assaut de cette magnifique vallée sacrée des Incas.

On en a pris plein les mirettes pendant 2 jours !

P.S.: vous trouverez toutes les informations pratiques en fin d’article.

Jour 1 : Pisac et Ollantaytambo

La veille, on avait donné rdv à 08:00 (am) pour récupérer la moto, c’est tout naturellement que le loueur se pointe à 09:00.

Après quelques formalités, nous quittons Cusco à 09:30.

Pisac est le premier site de notre liste. Il se trouve à 32 km au nord de Cusco.

Aussi, il est le plus important de cette vallée puisque le site a LES trois fonctions : militaire, agricole et religieuse.

Bien que suppositoire, les historiens pensent que Pisac devait défendre l’entrée sud de la vallée sacrée.

Nous avons assez aimé Pisac. Bon, on a fait le grand tour ce qui nous a permis de le voir sans trop de monde.

MAIS, bon, armés de nos casques et sous la chaleur, on a un peu souffert.

Nous y sommes restés un moment. On est partis à 13h30 !

En avant, pour notre deuxième site : Ollantaytambo.

Il s’agit d’une site le plus à l’ouest de la vallée sacrée.

Ce site est une forteresse militaire dans le but de surveiller le chemin vers le Machu Picchu.

Les Incas s’y sont même réfugiés après la chute de Cusco.

On y est arrivés en fin d’après-midi.

Moment idéal puisque les touristes partaient.

Ce site est vraiment impressionnant de par ces constructions a même la montagne.

On décide de loger dans la ville qui a son petit charme.

Jour 2: Moray, un accident, Salineras et Chinchero

On quitte notre hôtel vers 7h30, prêts pour nous rendre à Moray.

Cette partie de route a été la meilleure de notre trip. Les vues étaients incroyables à chaque tournant.

On a dû nous abstenir de s’arrêter toutes les 5 minutes pour prendre des photos.

 

Moray est un site assez vite visité. Aussi, nous ne sommes pas descendus. Cela fait un peu “fat” mais on trouvait le site plus impressionnant vue de haut et on ne voyait pas l’intérêt de descendre. C’est peut-être la honte sur nous.

Il a un côté hypnotique, un peu sorti d’ailleurs.

Mais, il s’agit avant tout d’un système bien pensé pour les cultures.

La forme permettrait de créer des micro-climats afin de favoriser les pousses. Le plus chaud serait en centre.

Nous nous dirigeons ensuite vers les salineras.

On décide de faire les fifous à se le jouer avec notre moto dans les chemins de boue (on est en saison des pluies).

ET LA, LE DRAME !

On tombe dans la boue ! Bon, on était à 5 km/h mais cela aura été nécessaire pour casser le rétro et l’embraillage.

Steph après l’accident.

En gros, on voyait notre caution partir en fumée !

 

La visite des salineras s’est fait un peu dans une ambiance morose. Toutefois, nous avons adoré l’endroit.

Bon, un peu moins le côté voyeuriste de la chose : des gens continuent à y travailler devant des foules à selfie. Le contraste y est saisissant.

A noter que les salineras se figurent pas sur votre boleto (sur aucun en fait). Il faudra payer 10 S/. par personne pour y entrer.

 

Après la visite, Nico a demandé au village de Maras un endroit pour la réparer. Il s’est dit que ce serait d’office moins cher que le prix de la caution.

Bingo !

Au village suivant, deux braves garagistes nous ont réparé tout ça en 10 min. pour 190 S/.

C’est tout guillerets qu’on repart vers notre dernière visite.

Steph après la réparation.

 

Nous nous rendons au dernier site, un chouwa fatigués quand même par la route et cette peripétie.

Nous finissons donc par le site de Chinchero qui est le seul montrant la trace des conquistadors. De fait, une église est implantée en plein milieu.

Toutefois, nous n’avons pas été subjugués par le site.

Peut-être était-ce la fatigue…

Nous rentrons à Cusco pour 19h.

Conquis par l’expérience ?

Nous avons adoré cette expérience. Rester autant qu’on le souhaitait sur les site et s’arrêter pour en prendre plein les yeux. Le seul inconvénient qu’on pourrait mentionner et le manque d’information parfois lors des visites.

Le prix

Prix de la location de la moto pour 2 jours : 140 S/.
Prix de l'essence : 55 S/.
Agence de location : Off Road Motorcycle Peru, Calle Plateros, Cusco.
Caution : 350 S/.
L'agence prendra en photo votre passeport également.

 

 

L’album photo, c’est par ici !

 

 
Pour le partage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *