Esquel et le parc national Los Alerces

Après avoir musclés nos jambes à El Chalten, on va continuer à les muscler un peu à Esquel.

Vous trouverez toutes les infos utiles en fin d’article.

Changement de plan

 

A la base, nous ne savions même pas qu’Esquel existait. Nous devions remonter par le Chili sur la légendaire Carreta Australe. Seulement voilà, nous avons ralenti le rythme de voyage et le temps nous manque pour faire tout ce qu’on avait prévu.

Puis, l’Argentine devient un vrai coup de coeur. Alors, nous décidons de remonter une autre fameuse route la ruta 40.

 

Continuons le périple…

 

Pour se faire, nous prenons un bus début de soirée pour arriver dans l’après midi à Esquel. On monte ainsi le no man’s land patagonien argentin où… il n y a rien du tout !

 

Nous sommes que deux à descendre du bus. Ça annonce que du bon pour la suite !

 

Après 15 minutes de marche, nous arrivons dans notre petit hostel. Il ne paie pas de mine mais est super cosy.

Et puis, il n y a que des argentins, on va pouvoir pratiquer la langue!

 

Nous décidons de rester 2 jours, le temps de visiter le parc national Los Alerces.

A la base, nous avions pour but de prendre une agence touristique pour voir les célèbres arbres millénaires (accessible qu’en bateau). Mais, en faisant le tour, tout est plein pour le jour choisi.

 

Encore une fois, changement de plan. Nous décidons donc de louer une voiture pour la journée et de visiter le parc par nous-mêmes. D’autres choisissent de l’explorer à pieds durant plusieurs jours.

 

Le parc national Los Alerces

 

D’Esquel, il ne faut que 30 minutes de route pour se rendre à l’entrée. Faites attention, elle est payante seulement en cash. (Nous nous sommes faits avoir). Ce n est pas donné mais c’est le prix pour chaque parc en Argentine.

Il faut noter également que ce parc est le plus vieux du pays !

 

1er arrêt: le lac Futalaufquen

 

A quelques minutes de route de l’entrée, nous avons bifurqué à gauche. Et ce, pour nous rendre sur la plage qui longe le lac. A midi, il n’y avait personne. C’était assez reposant. Nous décidons donc de prendre le repas de midi tranquilou bilou sans personne.

Nico qui se demande si l’eau est fraiche. Réponse : Elle l’était !

 

2ème arrêt: la cascade Irigoyen

 

Nous continuons la route qui est particulièrement magnifique! Après 15 bonnes minutes, nous voyons quelques voitures parquées. On se dit que faire le mouton  est des fois pas si mal et on s’arrête. A 2 min à pied à peine, nous pouvons admirer la cascade Irigoyen assez sympa.

 

3ème arrêt: Le lac Verde

 

Nous continuons la route en faisant des arrêts par-ci par-là. Il n’y a pas beaucoup de monde donc on adore! En arrivant presque à la fin du parc, nous avons une superbe vue sur le lac Verde. Mais, nous le verrons davantage lors de notre balade.

 

4ème arrêt: Balade à travers les lacs

C’est ici que nous finirons notre exploration du parc. Lors, d’une balade de 2h30, nous longeons les différents lacs du parc. C’est assez paisible et la vue provoque beaucoup de fracture de rétine.

Aussi, nous aurons une très belle vue sur les glaciers. Cette rando est vraiment agréable. On passe entre des arbres incroyables et les paysages sont à tomber (on se répète non?). Cette balade vaut vraiment le coup !

A savoir: le parking est payant !

 

Nous rentrons à Esquel contents de notre journée. Nous sentons que nous quittons tout doucement la Patagonie et entrons dans la région des lacs. Le soir, nous soupons avec des argentins dans l’auberge. Ils parlent trop vite, nous ne comprenons pas grand chose… mais c’est pas grave !

 

Nos impressions

 

Beaucoup de voyageurs ne s’arrêtent pas à Esquel. Peu connue et crainte aussi. Ici, certains ont peur d’un virus transmis par morsure de rat… Bon, vu qu’il est peu probable qu’on se fasse mordre par un rat, on n’a pas hésité à venir voir ce qui s’y passait. On a ressenti à Esquel la vraie Argentine. Peu touristique, la ville est encore aux mains du peuple. Avouons quand même que c’est un chouwa mort comme arrêt mais c’est aussi ça qu’on a apprécié.

Faites comme nous !

🏘️ : Nous avons dormi au Pinto Hostel. Propre. Accueil façon argentine. Petit dej.
Tarifs: 850 ARS / pers.
🚌 : le trajet de bus El Chalten / Esquel coûte 3300 ARS / pers. en siège semi-cama.
🚗 : La location de voiture a coûté 1925 ARS la journée. Au-delà de 200 km, le km nous coûtait 5 ARS.
💰 : L'entrée du parc est de 480 ARS/pers.

 

 
Pour le partage!

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *