Hue et sa cité (impériale)

L’attrait principal d’Hue et la visite de sa cité impériale et des nombreux tombeaux dispersés dans la région. Bien qu’étant fortement détruite durant la guerre du Vietnam, cette ville garde son petit charme. Nous y sommes restés 2 jours et on aurait bien aimé rallonger le séjour !

Toutes les infos utiles en fin d’article.

Nous arrivons à Hue de Phong Nha vers 20:00, le temps de faire connaissance avec notre hôtel et leur chaleureux accueil. Un petit verre de bienvenue et une coupette de fruits plus tard, nous réservons un scooter pour le lendemain.

La visite des tombeaux

C’est en compagnie de Mélanie, une française rencontré sur un groupe facebook (comme quoi) que nous partons à l’assaut de deux tombeaux et d’une pagode.

Pour la petite histoire, bien que répertorié comme étant le tombeau de tel ou tel empereur, ce n’est pas exactement l’endroit où repose le souverain. En fait, personne ne sait l’endroit exact. Aussi, ils vivaient leur fin de vie dans leur tombeau avec toute leur famille et domestiques. Histoire de s’imprégner des lieux comme on dit.

“Passé ce cours d’histoire, place à la visite !”

Le tombeau de Kai Dinh

Ce brave jeune homme est l’avant-dernier empereur du Vietnam et il avait des goûts très versaillien ! Son tombeau est entièrement recouvert de mosaïque. Situé sur une colline, il offre une belle vue sur les environs. C’est quand même du pur kitsch made in Asia !

Mais il reste vraiment très joli. Hormis la chaleur étouffante et la foule, la visite est très agréable !

Le tombeau de Minh Mang

Situé à quelques km du tombeau de Kai Dinh, celui-ci est beaucoup plus étalé puisqu’il regorge pas moins de 40 monuments (!). La visite se fait donc au bord de l’eau et vous passez de temple en temple. Bon, disons le franchement, vous ne pourrez pas visiter les 40 monuments. Une partie du site est fermé au public (nous ne savons pas pourquoi). Il est sympatoche mais un peu moins impressionnant que le tombeau de Kai Dinh.

Le fail du parc abandonné

Ces deux visites nous ont donné faim. Donc, nous décidons de nous arrêter dans un petit resto au début du parc abandonné. Mélanie aura droit à une soupe aux mouches. Heureusement, pour se faire pardonner, les cuisinières nous offriront une assiette de fruit en dessert.

Fort de son succès, Ho Thuy Tien (nom du parc) est devenu payant depuis peu. Toutes les entrées sont contrôlées et si nous arrivons à passer, il y a un garde en scoot qui fait des patrouilles (et oui, les vietnamiens ne rigolent pas avec l’oseille)

Nous avions lu qu’il existait une entrée non-payante. Arrivés devant, un ouvrier nous dit de passer sans problème.

Ouf, qui a dit que c’était dur !?

Nous décidons donc de longer la route pour nous rendre devant le dragon (la fameuse photo). Et là, PAF (!) (ça fait des chocapics), le garde en scoot nous barre la route ! Ne parlant pas anglais, il nous crie dessus pour faire demi-tour. Il nous raccompagnera “gentillement” jusqu’à l’entrée et nous indiquant un autre chemin.

Bien sûr, l’autre entrée est payante. Là, deux “gentils” gars nous demandent 20.000 dongs par personne. On se regarde. On se comprend. Nous faisons demi-tour. Le parc abandonné, ce n’est pas pour cette fois !

Déçus de cette défaite, nous décidons de continuer la journée par la visite de la pagode de la dame céleste.

La Pagode de la dame céleste

Situé à l’est de la cité impériale, cette pagode est vraiment magnifique. L’avantage, et pas des moindres, la visite est totalement gratuite !

Derrière la pagode se trouve un temple (en soi l’un ne va pas sans l’autre) où se trouve la voiture avec laquelle un moine est arrivé pour s’immoler en signe de protestation durant la guerre du Vietnam. Ce moine venait d’Hue. Bref, ce temple est apaisant et idéale pour une dernière visite en fin d’aprés-midi.

Nous finissons la journée par “la visite” du parc devant la cité impériale sur lequel beaucoup de vietnamiens viennent faire voler leur cerf-volant.

Nous sommes complétement épuisés par toutes ces visites mais Hue nous plait énormément.

Le lendemain, nous avons notre bus en début de l’après-midi. Nous prenons donc le temps d’explorer la cité impériale, apparemment, incontournable lors d’une première visite à Hue.

Puis, elle faisait partie de notre pass (voir faites comme nous!), donc, why not.

La cité impériale

Lieu où il fallait se montrer à l’époque des empereurs (où le fuir si on ne voulait pas finir dans la marmite)… la cité a perdu sa gloire d’antant. La guerre du Vietnam l’a complétement décimée. Maintenant, il ne reste que quelques monuments visitables.

Nous y sommes allés tôt dans la matinée et la foule n’était pas encore au rendez-vous. Nous avons pu nous promener à notre aise pour profiter des lieux. Bon, la visite est vite faite et il ne faut pas s’attendre à être autant épatés que pour les tombeaux. Toutefois, cela reste à faire (selon nous).

 Ce n’est pas tout ça mais il fait super chaud et nous n’avons pas encore profité de la piscine de notre hôtel. Donc, nous rentrons dar-dar pour se rafraichir durant les dernières heures qu’il nous reste à Hue.

En début d’après-midi, nous prenons un bus qui nous ammène à Hoi An, la belle ville jaune.

Faites comme nous !

🏘️ : Nous avons séjourné au Hue Four Seasons Hotel. Petit déj compris - Piscine - Accueil au top !

Tarifs : 8,5€/nuit (promotion Agoda)

🛵 : La location du scooter à l'hôtel pour 1 jour : 150.000 dongs (le meilleur qu'on ait eu)

🐾: Il existe un PASS qui combine la visite des deux tombeaux et la cité impériale. Vous pouvez l'acheter dans chaque point de vente des 3 sites du Pass.
Tarifs : 280.000 dongs/pers.

 
Pour le partage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *