La déception devant la baie d’Halong terrestre à Tam Coc

Après avoir passé quelques jours à Hanoï, nous reprenons la route vers Tam Coc et sa baie d’Halong terrestre.

Nous décidons de ne pas aller jeter un oeil à la fameuse baie d’Halong. Pour cause, nous tombons pendant les vacances vietnamiennes et c’est bondé !

Cela sera pour une prochaine fois !

Pour l’heure, on vous explique pourquoi la Baie d’Halong terrestre ne nous a pas emballés !

L’emballage touristique et les revers qui vont avec !

Nous sommes tombés durant les vacances vietnamiennes (déjà nous partions mal), nous avons donc dû prendre un bus “excursion à la journé” pour nous rendre à Ninh Binh (ville adjacente à Tam Coc).

Sur le coup, cela ne nous dérangeait pas tant que ça… jusqu’à ce qu’on le vive !

Et vas-y qu’on fait une pause avec tous les autres bus touristiques dans un hangar de souvenirs en tout genre où on pousse à la consommation à outrance.

Ou encore, allons tous faire une balade en barque aux mêmes embarquadères…. On se serait cru à Disneyland !

Puis, le touriste est souvent associé à son portefeuille, surtout s’il est occidental. Alors, certes, le niveau de vie en Europe est clairement supérieur aux vietnamiens. On ne chipote pas sur ce fait. C’est plutôt sur l’aspect “pigeon” que nous coinçons !

On gonfle les prix exagérément puis on vous oblige en fin de balade de payer un tips où le montant est IMPOSE ! Et oui, imposé les gars !

Genre, nous avons déjà payé 400.000 dongs la “croisière” de 1h puis v’la qu’ilS (parce qu’ils sont à plusieurs sur le quai à réclamer leur dû) nous crient dessus “Tips, Tips !“.

“Euh… ils sont sérieux !?”

Là, limite, ça passe encore. On va dire qui ne tente rien a rien. Mais quand on leur donne 5.000 (quoi ! on est backpackers! ne nous jugez pas !), ils nous crient encore plus dessus en disons “non, non, 20.000!

“Euh…re-pardon!?”

“Je crois qu’ils sont sérieux là Raoul…”

Du tout, nous sommes partis très mécontents et eux aussi puisqu’ils ont reçu leurs 20.000 dongs ! Point barre ! Il ne faut pas déconner non plus !

Nous passons également le fait qu’il faille payer les parkings pour une raison méconnue ou encore les “arrêteurs de scoots” qui t’obligent à t’arrêter pour te dire qu’il faut aller voir un spot touristique et… qu’il faut le payer (bien sûr).

Bref, vous l’aurez compris, nous avons un peu marre d’avoir l’impression de se faire avoir une fois sur deux. De marchander la moindre chose ou de devoir sortir le portefeuille pour pouvoir ramasser un caillou dans la rue !

Malheureusement, Tam Coc fait partie de ces régions touristiques level 1000. Donc, l’effet pervers du tourisme de masse est bien de la partie !

A, a, a la queue leu leu….

La région est belle mais pas woaw !

Nous allons peut-être être obligés de faire la marche de la honte pour avoir dit ça, mais la baie d’Halong terrestre n’a pas eu l’effet “Woaw” tant attendu !

Nous venions de faire la boucle d’Ha Giang où nous avons été époustoufflés par les paysages et arrivés à Tam Coc, bah, voilà quoi. Alors, certes, on ne va pas nier que c’est très joli mais pas incroyablement magnifique à vous transpercer la rétine droite (et même la gauche).

Ce qui lui manque pour la rendre vraiment belle, c’est de l’authenticité ! Mais encore une fois, tourisme de masse et caractère ne vont pas ensemble.

N.B.: Nous faisons aussi partie de ce tourisme, nous déplorons même d’en faire partie.

Les hôtels !

Sur ce point, cela n’engage que nous. Toutefois, il a fait en sorte qu’on ne se sente pas à l’aise. Nous avons choisi de prendre un hostel un peu excentré. Avec notre expérience, on s’est rendu compte que si on voulait de l’authenticité (justement) autant rester en dehors de la ville.

Notre hostel paraissait correct sur le papier et était même très bien côté !

Arrivés sur place, le gars qui parlait anglais nous a très bien accueilli.

Puis, nous avons vu la chambre.

C’était crade. Nous n’avons pas de mot ! Hormis l’odeur de cigarette qui embaume clairement tout le Vietnam, les draps n’avaient pas été changé (poils à l’appui) et la salle de bain était dégueulasse !

Le seule avantage : le prix !

Après avoir nettoyé tout ça, on se dit qu’on ne va pas faire la fine bouche. Ils sont sympas et nous ne sommes pas si loin des lieux touristiques.

Mais, ça, c’était avant de prendre le petit-déjeuner.

Il se résume à du beurre à l’oeuf dans du pain sans eau, ni café ! Oui, oui du beurre à l’oeuf. Nouveau concept d’un cuisinier ne sachant pas cuisiner !

Franchement totalement immangeable !

Là, nous nous sommes regardés et on s’est dit que ça en était de trop !

Nous avons changé d’hôtel. Et le deuxième était franchement mieux !

Conclusion

Tout ce mélange a rendu notre séjour quelque peu compliqué. Nous ne nous sentions pas très à l’aise dans cette région et étions contents de la quitter.

Cela n’engage encore une fois que notre avis mais à refaire nous irons directement à Phonh Nha. Il faut arrêter de faire les points touristiques parce que c’est touristique !

 

 

 

 
Pour le partage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *