Que faire à Katmandou ?

Lors de notre voyage au Népal, nous avons séjourné deux fois à Katmandou. Tout d’abord, nous sommes restés dans le quartier touristique de Thamel puis nous avons migré vers Bodnath.

Vous trouverez toutes les infos utiles en fin d’article.

Voici une liste non-exhaustive des choses à voir/à faire dans la capitale népalaise.

1) Se perdre à Thamel

Etant l’endroit où se trouve la plupart des touristes, les locaux ont bien compris qu’il fallait s’y implanter. Dès lors, vous trouverez toutes sortes de magasins les plus occidentalisés les uns que les autres. Par contre, forcément, les prix sont très exagérés et il faudra marchander sévère pour acheter quoique ce soit au prix réel.

Nous avons sûrement été arnaqués mais c’est le jeu (ma pauvre lucette).

Pour l’expérience, Thamel est une première entrée en matière au choc népalais. Bien que la poussière, la pollution, le bruit se mélange aux odeurs les plus diverses, vous pourrez des rues où le calme règne. Ce quartier nous a permis (un peu) à nous remettre de tout ce chaos.

2) Swayambunath ou le temple des singes

Un peu excentré, ce temple est posé au-dessous d’une colline. Il faudra monter ses (euh) 365 marches pour pouvoir l’admirer. On l’appelle aussi le temple des singes parce que… bah, il y en a plein.

Hormis la horde de touriste au cm carré, le stupa est assez impressionnant. On y ressent une certaine ambiance également.

Le “plus” : vous pouvez admirer tout Katmandou et l’air pur qui en dégage.

Hop, on monte !
Oh ! Un singe !

3) Tourner autour du plus grand Stupa du monde !

Situé dans le quartier de Bodnath, ce site est the place to be ! S’y promener y est vraiment intéressant même si les échopes, café ou magasins touristiques font la loi autour.

Comme nous sommes influençables, nous avons été prendre nous reposer dans un café style “Starbucks” (ahurissant au Népal). Et donc, nous avons pu admirer la vie autour pendant un bon moment (jusqu’à ce que Nico craque en gros).

4) Visiter un monastère tibétain (voire y dormir)

Le quartier de Bodnath recense une grosse communauté tibétaine.

Et qui dit Tibétain, dit Monastère !

Nous avons décidé de dormir au Shechen Monastery. Cela n’a pas été notre délire, avouons-le, mais cela reste une expérience.

5) Pashupatinah, le Vinasari népalais

Dans cette partie du monde, la mort est vue différemment. Si le sujet vous intéresse, c’est le lieu qu’il faut voir. Pour notre part, il n’y a que Nico qui est allé.

Le site est mystique, saisissant et étrange.

Nos impressions

Katmandou a été notre porte d’entrée et de sortie du Népal. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que rien ne nous a préparé à ça !

Katmandou, c’est avant tout, un choc ! Un choc à la fois culturel et sensoriel. Il y a du bruit, de la saleté, de la poussière, plein de motos, de voitures, de nourriture, de chiens…. bref, un gros bordel où le calme n’a pas sa place.

S’y promener est usant. Mais bizarrement, on a envie d’y retourner (puis de revenir illico presto). Bref, Katmandou, ça va 2, 3 jours mais pas plus !

 

 
Pour le partage!

Un commentaire

  • Léonore Emery

    Avant d’arriver en Australie, je suis allée 1 mois au Népal et forcément j’ai commencé par Katmandou. Bizarrement, malgré le bruit, le trafic dans tous les sens et la pollution, j’ai beaucoup aimé. Il y a toutefois cette pollution trop présente qui m’a dérangée mais avec un petit masque ca allait mieux 😛 . Sans ça je serais volontiers restée plus longtemps. Je n’aime pourtant pas les villes bruyantes, encombrées et désordonnées mais là… à Katmandou, je ne sais pas c’était particulier. Et tu le dis très bien, on a envie d’y retourner 🙂 L’effet Népal sans doute ! Ce pays a été un véritable coup de coeur pour moi.

    Je ne suis pas allée à Thamel mais suis principalement restée autour de Patan qui est vraiment un beau quartier avec ses anciens temples. Superbe!

    Bel article 🙂

    A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *