Quelle odeur à Wai-o-tapu !

Après une bonne nuit, on se lève de bonne heure pour se rendre au Wai-o-Tapu Thermal Wonderland. Situé près de Taupo dans la zone géothermale de la Nouvelle-Zélande, ici, on respire le souffre, on voit vert, et on aime ça !

Pour s’y rendre, on contourne  le lac de Taupo qui est le plus grand lac de la Nouvelle-Zélande, le site se trouve à quelques kilomètres de là (’40 pour être précis!).

Petit bémol !

Avant d’être partis, nous avons réservé nos tickets sur Bookme. Jusque là, tout va bien.

On prend la route tranquillement. Nous nous disons que nous avons la journée pour visiter le site.

Nous en route vers Taupo !

Avant notre entrée dans le parc, nous pouvons voir un Geyser dont le dôme a été créé par des prisonniers.

Nous arrivons vers 9h55. Là, nous voyons des gens se dépêcher, courir.

Sur le coup, on ne comprend rien du tout.

A 10h00, nous voyons une masse humaine sortir.

Là, à ce moment précis, on se dit qu’il y a un problème !

Ah bah oui ! Il y en a un gros !

En fait, le geyser fait son jet qu’une fois par jour…. à…10h00 !!!

Nous arrivons à 10h02.

Il n’y a plus rien à voir, merci, aurevoir !

Le pire, c’est que le temps qu’on reprenne la voiture, une file immense s’était formée pour entrer sur l’autre site.

Wai-O-Tapu Thermal Wonderland

Pourquoi tant de monde me direz-vous ?

Ce parc est très particulier puisqu’il se situe sur deux plaques tectoniques juxtaposées. Cela engendre une énorme activité volcanique. Le souffre est donc super présent (vive l’oeuf pourri), l’eau peut atteindre 100 degrés, bref, c’est pas l’endroit pour faire un petit plongeon.

Puis, elle est composée de plein de substances chimiques naturelles. Donc, bon, il faut vraiment éviter.

Un petit lac d’arsenic. Là, aussi, faut éviter…mais vraiment.

Sinon, il y a la piscine champagne. Elle contient beaucoup de minéraux comme de l’or, de l’argent, de l’arsenic (of course), du mercure… Elle atteind 74°C.

D’où, il n’y a que son nom qui est sympathique… et la vue !

La grande balade dure 1h30 / 2h00 (si vous prenez le temps). Le monde est assez dilué.

Nous l’avons apprécié même si nous avons préféré cet aspect-là en Islande.

Aratiatia Rapids

Nous quittons ce site quelque peu dubitatif. Notre prochain arrêt est les Aratiatia Rapids.

En soi, il s’agit de rapides que quatre fois par jour : à 10h, à 12h, 14h, 16h (horaire d’été).

Sinon, il s’agit seulement d’un barrage.

Nous arrivons vers 13h45. On se dépêche d’aller sur le spot le plus haut.

Pas très bonne idée !

L’idéal est d’aller au milieu.

Puis, nous attendons 14h.

Les portes s’ouvrent et l’eau calme se transforme en rapides. C’est assez fun à voir.

Pour la petite histoire, c’est ici que les nains se sont enfuis en tonneau du monde des elfes. Enfin, c’est ici que la scène a été tournée.

Nous quittons la région de Taupo pour nous rendre au plus près du Tongariro. Le lendemain, nous entamons un trek de 4 jours figurant dans les 9 great Walks de la Nouvelle-Zélande.

Le Tongariro Northern Circuit.

Nos impressions

Wai-o-Tapu est-il à voir ? Oui et non.

Notre avis n’est pas objectif du tout. Il y a quelques années, nous avons visité l’Islande. Et sur le coup, l’activité volcanique est un peu plus impressionnante. Ce que nous retiendrons de ce site sont les lacs. Les couleurs sont magnifiques !

Le barrage, c’est pour le fun ! Mais, ce n’est absolument pas un immanquable !

 

 

 

 
Pour le partage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *