Sucre et le cratère de Maragua

Depuis 1991, la ville de Sucre requiert le titre de Patrimoine de l’humanité de l’Unesco. Son architecture de blanc vêtu mérite amplement ce titre. La ville vaut le détour, ne serait-ce que pour se perdre dans ses ruelles…. Et puis, elle est quand même la capitale constitutionnelle de la Bolivie !

Visite guidée de la ville

Nous arrivons à Sucre en dimanche.

Autant vous dire que la ville est TRES calme….

Pour faire simple : il n’y a pas âmes qui vivent et la plupart des commerces sont fermés !

Pour anecdote, nous arrivons avec Alexia et Morgane qui comme nous ont été invité par Meïra, une voyageuse rencontrée à Cochabamba… et ce sans s’en rendre compte…

Enfin, nous décotons un taxi qui ne veut pas baisser les prix parce qu’il y a beaucoup de circulation… un dimanche…à 5h du matin….

Voilà, voilà…

A Sucre, nous nous sommes baladés sans trop visiter…

Mais voici les must to do (selon nous):

1. Le cimetière

 

Bon dit comme ça, c’est un peu glauque MAIS en Amérique du Sud, le rapport avec la mort est complétement différent. Il est un peu plus festif que dans le monde occidental. Les cimetières sont vraiment un lieu où les locaux viennent régulièrement. Même, on dirait de réels parcs !

Pour le côté culture, les morts sont placés dans des canivaux pendant 10 ans avant d’y être brûlé. Les tombes ressemblent à des petits immeubles. La famille viennent y déposer de la nourriture, des cadeaux ou encore des verres de coca-cola.

Le cimetière

2. Le parc Bolivar

Le parc se situe juste en-dessous du quartier de la justice. C’est ici que beaucoup de français ont le mal du pays puisqu’il y a une “mini-tour Eiffel”….

Bon, faut de l’imagination mais elle donne ça !

Hormis ce chef oeuvre, le parc a son petit charme. Aussi, pour les enfants, il y a une plaine de jeux sur le thème des dinosaures.

3. La place 25 de Mayo

C’est la place principale de Sucre ! Et elle vaut vraiment le détour… et vous aurez une belle vue sur la cathédrale de Sucre.

4. Voir le couché de soleil

Les miradors sont nombreux pour admirer le couché de soleil sur la ville. Pour notre chance, nous avons même pu admirer un orage. C’était magique.

 

Bien sûr, les activités dans la ville sont nombreuses : musée, cours d’espagnol, cours de danse etc.

Nous, nous avons choisi de visiter les alentours de la ville et dormir au cratère de Maragua !

La randonnée du cratère de Maragua

Nos chaussures de randonnée nous manquaient un peu (…), nous décidons donc de partir marcher durant 2 jours.

La randonnée de 40 km (environ) s effectue en 2 jours. Le but étant de dormir dans au village de Maragua en plein centre du cratère.

Bon, ils ont un peu arnaqué les trekkers sur l appellation parce que ce n est pas vraiment un cratère. On dirait plutôt un formation rocheuse due aux plaques tectoniques.

Comment se rendre au village depuis le chemin inca?

Il existe deux chemins pour se rendre au village:

1) suivre la route. La difficulté du trek est alors minime.

2) longer la rivière. Sa difficulté résulte au fait que le chemin n est pas balisé. Ainsi, le gps sera votre BFF durant 2 jours.

Bien sûr, on a choisi le deuxième chemin. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué franchement !?

Jour 1 : se rendre au village de Maragua en longeant la rivière.

De Sucre, il faudra vous rendre assez tôt (8h-9h) sur la place  qui se trouve devant l hôpital universitaire. C est de là que partent les bus pour Potolo

 

Bien que ça ne soit pas votre destination, il vous arrêtera au début de la randonnée. Demandez de vous stopper à l’église de Chataquilla.

Infos pratiques :

Prix du bus/pers. : 13 BOB

Sur maps.me, il y a un arrêt 'parada de Potolo' ce n est pas le bon ! Le vrai arrêt est devant l hôpital universitaire.

Prenez du liquide pour le trek pour les péages et l hostel au village.

N oubliez pas de prendre beaucoup d eau

Après 1h de bus, vous voilà devant le panneau vous indiquant le chemin inca. Et c est parti pour la descente de ses semi-escaliers. La vue n est pas mal mais la chaleur est un peu (beaucoup) écrasante.

A savoir que le ce chemin inca a été restauré, dooonc, niveau authentique, on repassera.

Il se termine et c est là, précisément, qu une petite dame vous attend en dessous de sa tonnelle … ah, oui, le premier péage! Pour poursuivre votre randonnée, vous devrez vous acquitter de 10 BOB/pers.

Vous continuez un peu jusqu’ à passer un muret avec des panneaux publicitaires.

ET C EST LA QUE LE CHOIX S IMPOSE !

Soit vous descendez pour longer la rivière soit vous continuez la route.

Bon, on ne va pas vous le répétez mais on a encore descendu…

Durant 5,6km, ras sur la colline ! La rivière est à votre droite. Vous admirez les formations rocheuses. Tout va bien dans le meilleur des mondes.

Jusq’au deuxième péage!

Là encore vous devez payer 10 BOB/pers. Mais ma gentille dame vous indique quand même le chemin.

Donc, nous traversons le pont et tournons à droite en direction de la semi cascade. Toujours sur la droite, vous trouverez un chemin qui monte le long de la pente. Prenez-le… même si vous vous dites que vous êtes perdus… prenez-le !

Bon et bien on ne va pas faire de dessins mais ce que vous avez descendu plus tôt dans la journée, là vous le remontez ! Et ce sous 30 degrés!

Arrivée au quasi-sommet, les villageois ont tenté une blaguounette en écrivant sur un murret “ce n est pas le bon chemin “

Mais nous sommes plus malins que des malinois… on a continué! Et on a bien fait !

Vous traversez des chemins étroits de graviers et vous arriverez sur la fin d une  petite rivière.

Pas de panique ! Vous êtes sur la bonne voie !

Tournez à gauche et suivez le semblant de chemin.

A partir de là, on a eu un peu l impression d être des brebis égarées… on se trouvait littéralement dans des champs errant à la recherche du chemin…

En gros, il faut monter ! Coûte que coûte…

Après 30 min, on trouve enfin le saint-graal : la route.

Après 4km, le village nous accueille à bras ouverts… ou pas ! Il n y a pas âmes qui vivent… et notre hostel (qu Alisson avait réservé plus tôt) est fermé!

Après 1h d attente, nous décidons de nous rendre aux logements communautaires tenus par…. la communauté!

Trois jeunes filles s occupent des lieux et servent repas et petit déjeuner. L expérience est assez sympa et vous aurez l impression d être dans un refuge de montagne.

Infos pratiques:

Le prix d un logement communautaire/pers. : 65BOB repas inclus.

Ils se trouvent à la sortie du village près des terrains de foot.

Jour 2: retour à Sucre depuis Potolo.

Départ à 9h sous une chaleur de dinkkk !! Le chemin se trouve à la sortie du village à l ouest.

Et vous n aurez pas le choix de sortir de ce cratère. De là, vous pouvez marcher sur la route ou  la couper en faisant une ligne droite.

Vous arriverez au sommet avec une borne électrique rouge et blanche à votre gauche.

La descente s’offre à vous (elle n’est pas belle la vie?). Après quelque km, on vous indique un autre chemin que celui de la route. Si ça vous dit de voir des empruntes de dino, vous devrez tourner à gauche.

Perso, on a continué sans réellement faire attention à ce chemin. A partir de ce moment, le trek offre de beaux paysages.

Suivez la route et vous arriverez à Potolo au bout de 7h.

Le collectivo vous amènera à Sucre.

Nos impressions sur ce trek.

Le trek n est pas difficile. Le plus dur a été de nous orienter correctement tout en supportant la chaleur. Niveau paysage c est sûrement honteux de dire ça mais on a vu mieux dans d autres treks ou à Torotoro.

 

 
Pour le partage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *