Tomohon, la ville des volcans !

Tomohon est une étape nécessaire si vous aimez les volcans, le fraicheur et les marchés extrêmes. Nous nous y sommes arrêtés 2 jours, histoire de sentir la bonne odeur de souffre (hum, hum).

Toutes les infos utiles en fin d’article.

Vers 18h, donc, nous arrivons à notre hôtel. En passant, nous avons dit aurevoir à Charles et Sarah qui ont décidé d’aller voir ailleurs si on y était !

Momo et Gigi nous disent que le “Happy Flower” est vraiment top, alors, on les a suivis. Sur place, nous découvrons notre chambre standard : chambre humide, eau froide et toilettes turques…

Euh… nous ne sommes pas vraiment des “prout-prout” mais là, y en a marre ! Après discussion, nous changeons de chambre. Il faut savoir qu’à Tomohon, les températures sont beaucoup plus fraiches alors l’eau froide, merci, mais on a assez donné !

Sinon, nous retrouvons également des toulousains avec qui nous avions sympathisé au Sera Beach. Nous finirons notre soirée au restau “Green Garden” qui est super bon !

Le lendemain…

C’est après une grasse mat’ (on ne s’enflamme pas, il est 8h30) que nous retrouvons toute la tribu au petit dej (enfin seulement Momo et Gigi, les autres sont déjà en vadrouille). Ensemble, nous décidons de louer un scooter pour découvrir les environs. Comme ils se sont levés plus tôt, ils ont déjà réussi à marchander les scooters et ils nous attendent presque. Le temps de manger cet infâme petit déjeuner (les pains de mie dégeu, y en a marre aussi…) et de préparer le sacs, c’est parti pour les visites !

Le volcan Mahawu

Situé à l’est de Tomohon, nous pouvons monter une grande partie en scooter. A seulement 10m à pied du cratère, nous garons nos scooters (après avoir payer l’entrée bien sûr). Ensuite, il suffit de monter les escaliers qui montent secs ! Après seulement 10 min. (en comptant large), nous sommes au sommet.

Contrairement à son voisin, le volcan Lokon, celui-ci n’est plus en activité. Nous décidons de faire le tour du cratère en suivant le sentier. Cela nous offre pas mal de bon point de vue comme la vue sur Manado et Bunaken ou encore sur la ville de Tomohon.

Vue sur Manado et Bunaken

 

Vue sur le volcan Lokon et Tomohon

Japonese Cave

Après une pause repas, nous décidons d’aller voir une grotte créée et utilisée par les japnoais durant la 2nd guerre mondiale. C’est assez sport pour y entrer puisque la route est en travaux. Nous avons dû escalader le monticule de terre. Toutefois, la visite des lieux a été assez sympa. En plus, c’est gratuit !

La cascade Kali

Après ce petit arrêt historique, nous allons voir la cascade Kali. Elle se trouve à quelques kilomètres de Tomohon. Toutefois, le chemin le plus direct n’est pas accessible en scooter. Il nous faut faire un grand détour et aller jusqu’à Pineleng Satu puis de tourner vers Koka pour enfin arriver à Kali. Encore une fois, comme elle n’est pas touristique (pour l’instant), son entrée est gratuite.

Le chemin à pied pour s’y rendre est un peu glissant mais reste sympa. La cascade est perdue au mileu de la jungle. Nous tomberons sur un groupe d’indonésien qui s’amuersa à nous filmer tout le long en mode youtubeur. Voilà, voilà…

En rentrant, Nico a eu l’envie d’aller voir le marché de l’extrême où on peut voir des serpents, des chiens, des chats, des chauves-souris. Tous grillés ou morts… Sympa, hein !?

Malheureusment pour lui, le marché est fermé.

Cette journée a été bien chargée… mais demain l’est encore plus !

Dernier jour à Tomohon…

Dimanche. 3h15. Le réveil sonne. Il est l’heure d’admirer le lever du soleil sur le volcan Lokon. Le réveil sonne, oui, mais Steph décide de ne pas se lever. On est trop vieux pour ce genre de chose quand même !

Nico ira donc toujours avec Momo et Gigi.

Après 1h30 de monter, ils arrivent sur une première plateforme. Malheureusement, ce n’est pas la bonne pour admirer le lever…

Ils continueront encore une heure pour atteindre le cratère. Ce volcan est encore actif et donc la fumerole est bien visible.

Ils reviendront vers 10H00. Le temps de prendre un petit-déjeuner, de faire les sacs et de commander un Grab.

Ensemble, nous irons jusqu’à Manado. Là, eux, resteront dans cette ville et nous, on ira jusqu’à Tangkoko National Park.

Nous nous disons au revoir devant la gare routière. Et, en avant, pour aller voir les singes et les tarsiers.

La petite anecdote…

Nous ne recommandons pas forcément le “Happy Flower”… Lorsque nous sommes rentrés de notre première journée, les toulousains étaient en pleine discussion sur leur trajet jusqu’au Tangkoko National Park. Le gars de l’hôtel leur avait proposé un lift au double de Grab. Ils tentaient de marchander un peu. Sa femme, depuis lors, boudait comme une enfant. C’est simple, elle ne nous a plus adressé la parole depuis. Pire, elle a engueulé Nico qui rentrait du marché vers 18h30 disant que le scooter devait être rendu à 18H00. Déjà qu’ils ont tardé à nous le donner et nous avons payé pour une journée entière et non 6h… (petite arnaque en vue). Le lendemain, jour du check out, elle a pris l’argent puis est partie… ne nous disant pas au revoir… Nous sommes partis de cet hôtel sans personne à l’accueil dans une ambiance… particulière…

Nous ne le recommandons pas forcément puisqu’aussi les chambres ne sont pas très propres (surtout les draps de lit). Le premier soir, nous avons dû nettoyer les toilettes et secouer les draps.

Faites comme nous !

🏘️ : Nous avons logé à l'Happy Flower. Petit déj très moyen. Chambre sale.

Tarifs : 200.000 la chambre standrard / 400.000 la chambre cottage.

🛵 : la location de scooter à l'hôtel : 150.000 (marchandé à 130.000)

🐾 : le volcan Mahawu : 15.000

 
Pour le partage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *