Vous saurez tout sur la Bolivie : Le Bilan !

Nous avons passé 21 jours en Bolivie. Nous avons supprimé quelques étapes afin de profiter d’autres.

En Bolivie, on y va pour la beauté des paysages et un peu moins pour sa gastronomie.

Nous avons dû nous familiariser avec une culture “cool raoul” mais nous en ressortons avec plein de souvenirs dans la tête.

1. Notre itinéraire

Copacabana (2 jours)La Paz (2 jours) – Cochabamba (2 jours) – Torotoro (2 jours)Sucre et le cratère de Maragua (4 jours)Tarija (2 jours) Tupiza (2 jours)Le sud Lipez et le salar de Uyuni (4 jours) – Uyuni (1 jour)

L’itinéraire ressemble à beaucoup d’autres. Mais, nous ne le regrettons pas.

3 semaines, c’est court et long à la fois en Bolivie. Là, aussi, nous avons dû supprimer plusieurs étapes initialement prévues.

Malheuresement, nous ne sommes pas montés à Rurrenabaque, dans la pampa. Les locaux nous déconseillaient de prendre le bus. Pour cause, nous étions en saison des pluies et la route y est dangereuse. On saura par après qu’elle était totalement praticable. L’avion était préconisé MAIS beaucoup trop cher.

Du coup, tant pis.

Nous n’avons pas été non plus du côté de Sajama (au sud de La Paz), ni dans la région de Santa Cruz.

Ce n’était pas dans nos plans et nous n’avons pas vraiment fait des recherches.

Par contre, nous ne voulions pas aller à Potossi. Visiter des mines encore exploitées nous semblait un peu trop voyeuriste.

Ce n’est que notre avis…

Oui, 3 semaines, c’est court…

Copacabana et le lac Titicaca

Nous avons foulé le sol bolivien pour la première fois à Copacabana.

La ville n’a pas vraiment de charme et nous y sommes venus juste pour le lac Titicaca et leurs truites.

Comme 99% des touristes…

Pour le coup, il vaut le coup d’oeil (même plusieurs en fait).

Nous avons aimé nous balader sur l’Isla del Sol.

 

La Paz

Décidément, les capitales n’auront pas raison de nous. Nous avons détesté La Paz. C’est trop grand, ça sent mauvais (vive la pollution) et quel bruit !

Nous avons connu des personnes qui y étaient resté 1 mois… peut-être que c’est le temps pour apprécier la ville…

Il est vrai qu’en 2 jours, l’avis n’est pas génial mais bon…

Pour les sportifs, c’est de La Paz que vous démarrez pour grimper au Huayna Potosi (6000m d’altitude).

Cochabamba

Cochabamba nous a un peu plus séduit. Déjà, il y a de la verdure !! Nous n’y avons pas ressenti la pression des grandes villes. Rappelons que Cochabamba figure parmis les 3 grosses villes du pays.

Et puis, c’est ici qu’il y a le Christ le plus haut au monde…

Torotoro

C’est ici que nous entrons dans l’ère du Jurassic. Entre empreintes de dinosaures, cascades, spéléologie et petite balade, nous avons adoré nos 2 jours passés dans ce petit village.

Et puis, leur côté marketing sur les dinosaures est super drôle.

Sucre

La ville de Sucre mérite le déplacement et son titre de patrimoine de l’Unesco.

Son charme nous a tout de suite plu. C’est à Sucre que nous avons pu également comprendre un autre rapport avec la mort.

Le cimetière

Le cratère de Maragua: 2 jours de marche

Nos chaussures de marche commençaient à s’ennuyer. Dooonc, c’est parti pour marché 40 km sur 2 jours.

La randonnée était sympa mais sans plus.

Si vous n’avez pas le temps, consacrez deux jours à autre chose…

Tarija

Si vous voulez goûter du vin bolivien, c’est à Tarija qu’il faut aller !

Nous avons apprécié passer 2 jours en “mode vacance”.

La ville vaut également le détour. En plus, elle n’est pas encore fort touristique.

Tupiza

Nous sommes arrivés à Tupiza en plein festivité. C’était sympa à voir !

Par contre, la ville n’a pas réellement de charme mais ses alentours si !

Nous avons décidé de le visiter à cheval. Chose qu’on a un peu regretté puisqu’ils n’avaient pas l’air au top !

Le Sud Lipez et le salar de Uyuni

Nous sommes partis de Tupiza pour 4 jours de folie dans tous les sens du terme.

C’était la folie pour nos yeux, nos papilles, notre bonne humeur,…

Ce road trip restera notre coup de coeur bolivien !

Merci à nos 10 copains pour l’avoir si bien enjolivé… (instant émotion, bonjour!)

On a quand même dansé sur du sel !!!

 

Notre “petit” groupe

 

2. Le coin projet

Allez, on va essayer de répondre aux questions/centres d’intérêt des cocos ! Nous ne répondons pas à tout, il va falloir chercher 🙂

La météo

Nous sommes arrivés en Novembre. Tout comme au Pérou, c’est le début de la saison des pluies.

Il ne pleut pas non plus non-stop. Durant nos 3 semaines, nous n’avons pas connu de pluies.

Bien que du contraire, on n’a complétement cuits par moment notamment à Torotoro et durant notre randonnée dans le cratère de Maragua.

La richesse du pays

La Bolivie est le pays de le plus pauvre de l’Amérique latine.

Et ça se ressent…

Tout y est beaucoup moins cher SAUF les activités touristiques où , là, ils grimpent franchement les prix.

La nourriture/les boissons

Ici, le sucre est roi (tout comme au Pérou)!

Le sucre et le gras !

C’est parti pour le 3L de Coca-cola accompagné d’un poulet bien gras, avec des frites et du riz.

Et quand tu as fini de manger, plus besoin de gloss pour tes lèvres…

Attention, en Bolivie, particulièrement, il est déconseillé de manger des tomates et de la salade.

Pourquoi?

Il y a un grand risque de salmonellose.

Et oui, l’hygiène n’est pas leur priorité. Il y a donc un grand risque de tomber malade en Bolivie.

Geeks

Nous n’avons pas eu de probléme de connexion internet. Il y en a dans toutes les auberges. Mais, il y a des régions dans lesquelles il n’y a aucune connexion internet (dans le Sud Lipez notamment).

Sécurité

A aucun moment, nous nous sommes sentis en insécurité. Maintenant, nous n’avons pas tenté le diable non plus en nous baladant la nuit en exibant notre appareil photo ou autre.

Les transports

Pour se rendre dans les différentes villes, nous avons utilisé les bus (très courant en Amérique du Sud). Là, encore, dès qu’on s’arrêtait, on decendait pour regarder nos sacs à dos (en soute). Aussi, nos petits sacs étaient en dessous de nos sièges bien au chaud près de nous. Les vols ne sont pas rares donc on a été plus que vigilants.

Mais les transports en Bolivie sont quelque peu atypique dans leur genre….

Déjà, l’heure indiquée sur le ticket n’est qu’à titre informatif… parce que toi, en bon occidentaux, tu arrives à l’heure pour prendre ton bus… mais c’est là que le chauffeur se gare et…part….

Et toi, tu attends….longtemps…

Et le chauffeur revient 45 minutes, 1heure après, tout frais…

Oui, notre patience a été mise à dure épreuve…

Dans les villes, les taxis et les collectivos sont également fort utilisés.

Nous avons plus opté pour les taxis qu’on partageait à plusieurs.

Nos trajets et compagnies :

  • Copacabana – La Paz : 3 heures en collectivos
  • La Paz – Cochabamba : 10 heures avec El Dorado
  • Cochabamba – Torotoro : 5 heures en collectivos
  • Cochabamba – Sucre : 8 heures avec Trans Copacabana
  • Sucre – Tarija : 10 heures
  • Tarija – Tupiza : 6 heures avec Trans tours Juarez

A savoir que dans chaque gare routière (mise à part à Huaraz), nous avons dû payer une taxe à payer en plus du billet. Les prix varient selon la ville ou la destination.

3. Le chauss-et-vous?

Le chauss :

Nous n’avons pas vraiment trekké en Bolivie bien qu’il y a de quoi faire. Nous n’avons marché que deux jours dans les alentours de Sucre. Mais si vous prenez le temps, la Bolivie sera vous faire plaisir.

 

Le vous :

Les boliviens peuvent être brutes dans un premier temps mais ce n’est qu’une fascade. En Bolivie, nous avons fait plus la connaissance d’autres voyageurs que de locaux. Nous n’étions jamais seuls, c’est pour dire… Donc, contrairement au Pérou où le chauss était plus présent, en Bolivie, c’est le vous qui a pris le dessus.

 

4. Pour le fun !

  • La Bolivie, le pays où tu apprends à être patients ! Tu devras attendre pour beaucoup de choses: au restaurant, pour prendre le bus, pour acheter un ticket de bus, etc.
  • Apparemment, le poulet à la milanèse est une spécialité du pays.
  • Tu peux acheter une place….debout dans les bus. Donc, en gros, tu restes 8 heures debout…normal…
  • A La Paz, les cireurs de chaussures sont cagoulés…. après renseignements, c’est parce que le métier étant ingrat, ils ne veulent pas être humilier et mettre la honte sur leurs familles.
  • Les Boliviens croient à une certaine magie style vaudu. Et il n’est pas rare de voir des tireuses de cartes dans les rues.
  • Ils ont aussi la peau fragile. C’est pour ça qu’ils sont tous en manche longue sous 30°C.
  • Les femmes traditionnelles avec des dents en or sont intégrées, semble-t-il, dans un cartel de la drogue.
  • Le Président est plus que détesté puisqu’il s’amuse à revendre des terres d’Amazonie au Brésil.
  • S’il y a des poupées pendues à l’entrée des villages, vous savez que la loi est régie par les habitants eux-mêmes.
  • Les Boliviens adorent nourrir les pigeons sur les places et adorent mettre la même musique pendant des heures à fond les ballons dans les collectivos.

5. Les chiffres 

Nous avons parcouru 1076 km en Bolivie et dépensé 1286€ à deux pour 21 jours.

Donc, 30€/jour/personne au lieu de 27 €/jour/personne.

Nous avons donc un excédant de 152 euros.

Et oui, les activités touristiques nous ont coûté cher. Aussi, on s’est fait plaisir à Tarija… ce que nous ne regrettons pas.

6. Alors, la Bolivie, bien ou pas bien ?

On ne peut pas dire que la Bolivie n’est pas magnifique. Ses paysages sont à couper le souffle.

Et, en même temps, nous n’avons pas eu le coup de coeur non plus.

Pour cause ! Elle nous a mis à dure épreuve en testant notre impatience, les trajets, la musique à fond,…

Toutefois, nous avons rencontré des gens géniaux et qui marqueront notre aventure bolivienne.

 

 
Pour le partage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *